dimanche 12 mars 2017

Quand les toitures racontent une histoire


Les maisons de Charlevoix par Bruno Côté
Des vallées feutrées blotties dans le Bouclier canadien jusqu’au littoral, le panorama toujours en mouvance au gré des saisons ne lasse de nous fasciner. L’œil vagabonde pour brosser le tableau d’une architecture rurale traditionnelle. Notre histoire est ici. Celle des premiers habitants qui ont survécu les hivers sans merci, les canicules écrasantes, les invasions lors de la conquête, et la migration d’un peuple qui écrit son histoire, une famille à la fois.  Il y a plus de 300 ans, elles sont là, ces fières maisons, nobles, résilientes et d’une élégance modeste, parfois accrochées aux falaises, ou allongées le long du fleuve. Le décor champêtre et maritime a vu plus d’un enfant courir dans les foins salés pour épier les baleines au loin ou lancer une bouteille à la mer. Aujourd’hui, Charlevoix est un havre d’intérêt patrimonial avec ses granges à encorbellement et des maisons, dont l’architecture dévoile son héritage normand et breton adapté pour notre milieu québécois.
Il y va de soi que l’on partage cette vision lorsqu’on envisage de construire une résidence dans une région patrimoniale. C’est un legs authentique que nous avons pris au sérieux en consultant notre architecte Anabel Arsenault chez Tergos dans le design de notre maison. Les consignes de LEEDv4 en dictaient beaucoup, cependant, ce sont nos émotions qui ont donné la forme et les couleurs pour lui donner une présence bien à elle. Si nos formations professionnelles, notre réseautage social ainsi que nos rencontres avec les experts-conseils ont fourni les données mesurables, ce sont nos balades en voiture pour sillonner les routes du fleuve et des montagnes qui nous ont dévoilé la vraie nature de l’architecture rurale traditionnelle. Quand vint le temps de mettre les idées sur papier, nous avions la ferme résolution d’intégrer cette vision dans le design tout en pensant au futur.  Il n’est pas surprenant que nous y ayons mis le meilleur des deux mondes : l’architecture patrimoniale et la maison écoresponsable.
Baie-Saint-Paul
Un des éléments architecturaux qui nous avaient impressionnés lors de nos ballades était les toitures de maisons. Ces belles ancestrales aux toitures immortalisées dans les tableaux de Bruno Côté ont leur propre langage. Tantôt recouvertes de tôle ou de bardeau de cèdre, certaines ont même connu le chaume. Les formes, qu’elles aient un avant-toit galbé avec de larges larmiers, ou de style victorien, ou mansardé à deux eaux, ou ponctué de pignons aigus, nous rappellent l’esprit de nos ancêtres.  Nous voulions le même cachet pour notre toiture.
Lors de notre visite au Salon de l’Habitation de Montréal, nous avons visité les kiosques de fabricants de toitures métalliques pour applications résidentielles. Vicwest s’est démarqué de loin pour plusieurs raisons. Notre première impression était des plus favorables après avoir rencontré Benoit St-Gelais et Alain Beaulieu. Leurs conseils ainsi que l’approche axée sur le service étaient supérieurs aux autres fabricants pour l’utilisation de produits écologiques et éconénergétiques. Nous sommes même allés à Victoriaville visiter leur usine, discuter du produit, et voir les échantillons.

Vicwest nous donnait la possibilité d’obtenir les crédits pour la certification LEEDv4. Notre maison est une construction pavillonnaire avec plusieurs pentes de toit allant de 10/12, à 1/12  plat avec une pente légère pour l’écoulement des eaux. Notre choix de matériau s’est donc arrêté pour une toiture Vicwest en tôle PRESTIGE 16 pouces pour la pente 10/12 et TRADITION 100 avec nervures espacées pour les pentes 3/12 et moins. Selon nos recherches, Vicwest était la seule compagnie qui pouvait nous fournir un revêtement de toit pour faible pente pouvant s'agencer au modèle forte pente de la même couleur. Les arrêts de neige installés aux 16 pouces recommandés par Vicwest sont des Polar Blocks de couleur claire avec silicone transparent. Les faîtes ventilés pour la maison et le garage sont du modèle FV-8 de Vicwest, de couleur assortie à la toiture. En vue de l’installation des panneaux solaires, nous avons installé sur le toit du garage et de la maison, des crochets de sécurité.  Ensuite vint le calcul pour satisfaire les exigences LEEDv4 et nos recherches selon les données de l’Institut canadien de la tôle d’acier pour bâtiment.
Selon le pointage LEEDv4, au niveau de l’aménagement écologique des sites visant à réduire les ilots de chaleur, on exige un indice de réflectance solaire minimal de 78 pour les toits en pente douce et 29 pour les toits en pente prononcée pour au moins 75% de la surface des toits. Pour faciliter notre tâche, Vicwest nous a fourni la documentation pour choisir parmi 35 couleurs nous donnant le meilleur indice de réflectance solaire. Nous avons choisi Gris Pierre Galvalume avec un indice de 51. La documentation que Vicwest fournit est exhaustive, car elle facilite la rédaction des devis en donnant les résultats des essais d’émissivité solaire de ses revêtements pré peint fini WeatherXL à base de polyester siliconé et de ses finis métalliques en se rapportant spécifiquement aux exigences de LEEDv4.
Un autre crédit possible avec les toitures Vicwest mise sur la gestion efficace de l’eau de pluie sur la toiture pour en faire la récolte. Sur le plan énergie et atmosphère, les crédits sont obtenus par l’enveloppe du bâtiment. LEED prédit la réduction de la consommation d’énergie de 25% ou une réduction de coût de 18%. Nous avons utilisé la membrane Vic synthétique. Pour la catégorie de matériaux et ressources, au niveau de la gestion des déchets de construction, les rebuts de la toiture n’étaient pas problématiques. L’acier est recyclable et peut être envoyé au centre de tri. L’acier a un contenu recyclé composé à 23% d’acier post-consommation et 7.3% d’acier post-industriel. Les toitures sont durables et rencontrent leur durée de vie anticipée. Pour la qualité des environnements intérieurs, Vicwest utilise des matériaux à faibles émissions pour leurs adhésifs et produits d’étanchéité. Les peintures ont une garantie de 40 ans. Tous les adhésifs et produits d’étanchéité architecturaux sont conformes et assurés par le représentant. La peinture Valspar Weather X contient des solvants, cependant comme elle est appliquée en usine les émanations nocives une fois arrivées sur notre chantier sont nulles. Au niveau de l’innovation et du processus de design, les renseignements, le service auprès de la clientèle ainsi que la documentation offrent la possibilité d’obtenir des points pour des performances exceptionnelles.

Benoit-St-Gelais de Vicwest fait la formation sur le chantier
Benoit St-Gelais  passe en revue le matériel reçu
En autoconstruction, une des plus grandes craintes est de se retrouver seul après l’achat d’un produit. Nous voulions que l’équipe sur le chantier soit appuyée à chaque étape de la construction surtout au moment de la pose de la toiture. Vicwest a non seulement tout calculé le matériel et fourni la documentation pour LEEDv4, mais a fourni leur représentant pour faire une formation sur le chantier et vérifier la conformité du matériel expédié.  Cette formation nous a valu des points pour obtenir des Crédits LEEDv4.

Tôt un matin d'hiver sibérien à -31 C, Benoit St-Gelais fit la formation et la démonstration avec un professionnalisme d’aplomb. C’était rassurant pour nous. On n’aurait pas pu demander mieux. L’installation de la toiture se fit sans anicroche et malgré les rigueurs du froid, nous étions tous satisfaits. Cette expérience a été très valable, non seulement pour nous, mais aussi au niveau de la synergie de l’équipe.
Il est rare de nos jours de sentir que nous faisons équipe avec un manufacturier au point de devenir confortable dans l’exécution des tâches et d’avoir confiance dans le produit. Lorsqu’une grande compagnie comme Vicwest prend le temps pour donner un service aussi personnalisé comme nous avons reçu, nous pouvons fortement les recommander. Maintenant, toutes les fois que je descends le chemin pour arriver sur le chantier et que je regarde notre maison, mes yeux suivent la pente de la toiture, et je la trouve belle comme celle des ancestrales qui parsèment le littoral où nous habitons.

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire